Get Adobe Flash player

Maudit poète maudit

Daniel Roy
Éditions Scions, 2007, 101 pages.


Matin pressé

Deux oranges

Un pamplemousse

 

LAISSE-MOI

Laisse-toi

Allez

Aller

Allée

  

Long souffle

Long souffle en échangeant secrètement

Nos vêtements éparpillés sur le divan


 

Tes cheveux loin des bombes

Des mines personnelles sur les lèvres

Boulevard des gueules défigurées

Samedi 7 octobre, en 2006, à Moscou

Une brave journaliste de la Beslan vérité

L'ultime gazette fatale - la Novaïa Gazeta

Anna Politkovskaïa me supplie de lui écrire

À mort / qui-vive

Elle doit mourir selon Poutine Grozny

Elle nous empoisonne

Anna Politkovskaïa


 

Mot de passe

Quelle belle couverture : « [...] comme un dernier et vaporeux atour,[...] je l'imaginais comme si ç'avait été le mouvement de tête étourdi et rapide, au regard coquet, aux pupilles diminuées, d'une blanche jeune fille, distraite et vive.» (Proust)  Je suis persuadée que ta «blanche jeune fille», sera bientôt admirée. Et ne dit-on pas que les conquistadores ont été conquis par les femmes ? Merci pour ton effervescence, ne la perds surtout pas !

Diane Boudreau

 


Oui j'ai eu du temps pour lire Maudit poète...c'est de loin ton meilleur. Daniel, c'est tellement....je cherche encore le bon mot pour exprimer ce que j'ai ressenti quand j'ai terminé le dernier... J'ai adoré !!!  Quelle fraîcheur !!!  Malgré le thème parfois sérieux de certains poèmes (la guerre, la mort, la tristesse, etc.) C'est vivifiant de les lire....aucunement déprimant !!!

Stéphanie Gaudet, 3 mars 2007


 

Poète, maudit poète

Tu m’as fait voyager entre la vie et la mort, ma ville et d’autres en guerre
Sur tes mots, ça déménage, ça virevolte, ça s’égare, ça hurle, ça lutte
Ça branle-bas-de-combat
Ça passe des yeux à la bouche au feu à la mer
J’aime ton regard sur notre monde
Aiguisé pointu
Profond   incisif
J’aime surtout ta capacité de t’indigner
Ta voix de résistant
C’est bien pour ça que je te suis à la trace
Fauve fou traqué par ses propres mots
Mille tendresses

Pierrette Denault, 29 mai 2007



Daniel, le rebelle de rien

« Tes cheveux loin des bombes », voilà un vers que j’aurais aimé avoir écrit.

C’est un vers de tendresse exemplaire.

Amitiés,

Bruno Roy (L'enfant de Duplessis malgré lui)

 

 

«La fidélité, depuis 35 ans, à ce que tu crois est admirable.

Créer, c'est aussi durer. Ton parcours est exemplaire.»

Robert Yergeau

 

«Sages, intrigants, heureux, courts, longs, tristes ou érotiques,

les poèmes défilent comme autant de fenêtres sur l'existence.»

Élise Giguère, Voir, 13 septembre 2007

 

 

Visitez la boutique pour commander

 

ISBN : 978-2-89327-001-2

$18.99 CAD (Taxes et transport inclus)

16 Euros (Taxes et transport inclus)