Get Adobe Flash player

MATINIK LIBRE-ÉCHANGE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis fragile dans l’ancienne mairie devenue le théâtre municipal de cet unique moment historique. Ma fille Camille et moi avons le précieux privilège de rencontrer le chantre vivant de la négritude, l’être si généreux de 93 ans – Monsieur le poète Aimé Césaire.

Nos mots se sont déjà croisés sur la Rue du Monde qui vient de publier «Le français est un poème qui voyage» qui regroupe plusieurs poètes francophones.


 

 Fort-de-France, Martinique, 30 décembre 2006