Get Adobe Flash player

Bibliographie

Pour mieux connaître Daniel Roy


Références bibliographiques :


DICTIONNAIRE GUÉRIN  des poètes d’ici de 1606 à nos jours, Hamel, Réginald, Guérin, 2005, p.1186.

Bodedandoeil et autres recueils de poésies de Daniel Roy, p.91, dans DORION, Gilles, DICTIONNAIRE des Oeuvres Littéraires du Québec, tome 6, 1976-1980, Montréal, FIDES, 1994.


Répertoire des écrivains francophones Des Cantons-de-l'Est, 1987,
Association des auteurs des Cantons-de-l'Est, pp.154-155.


Dictionnaire des Écrivains québécois contemporains,
Québec/Amérique, 1983, p.341.


Les Cahiers du Hibou, Éditions Sherbrooke, 1979, pp.29-34.

Projets spéciaux :


«Fidèle à ses racines» (Robert Cyr) -  Roy, l'amoureux de lettres, récolte le Mérite estrien.

Gracieuseté de la vie et du quotidien  La Tribune, le 31 janvier 2011.


Daniel Roy, l'être ou ne poète formateur en français au Centre Saint-Michel de Sherbrooke, reçoit en joie le Prix d’excellence de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke.
Récipiendaire de l'année 2009-2010.


Dans une série de reportages sur les disparus du tremblement de terre d’Haïti, la CBC a pensé à Jean Civil, ce poète et professeur de français d’origine haïtienne qui s’était installé en Estrie dans les années 1960. Une équipe de tournage a donc fait récemment un détour par Sherbrooke, où elle a notamment rencontré son ancien élève Daniel Roy, poète et enseignant au Centre Saint-Michel. Ce reportage a été diffusé le 11 mai 2010.

 

Après trente ans  d'un long parcours dans la drôle de vie d'artiste, Daniel Roy retient l'attention de l'équipe du journal La Tribune qui publie un cahier spécial L'Estrie rayonne : Pleins feux sur une cinquantaine d'Estriens. Publié le mardi 21 février 2006, ce cahier souligne à la fois le jour du 96e anniversaire de La Tribune ainsi que le talent des gens du milieu qui retiennent l'attention au Québec et à travers le monde.

 

Daniel Roy, du cercle des poètes invisibles,  participe à la Soirée mondaine du 19 octobre 2002 au profit de la Fondation de la Maison George Stephen – ce fleuron du patrimoine montréalais et joyau de l’architecture victorienne en Amérique du Nord.


Touchant reportage réalisé sur le poète Daniel Roy à sa brûlante demeure de Westbury par l’équipe de télévision de Télé-Québec. Diffusé le 21 mars 2002, Journée Mondiale de la Poésie, lors l’émission Les choix de Sophie.


Depuis juillet 2001 il est reçu Membre titulaire de l'UNEQ - Union des écrivaines et écrivains québécois


Le 6 mai 2001, il reçoit le Prix littéraire Juge-Lemay décerné par la Société Saint-Jean-Baptiste de Sherbrooke, en reconnaissance de son talent.


29 et 30 mars 2001 : Il participe à la Quinzaine de la poésie à Montréal où il a partagé sa passion avec des jeunes de sixième année, du quartier défavorisé Hochelaga-Maisonneuve.


28 mars 2001 : Il rencontre des étudiants en français langue seconde, au Centre Saint-Michel de Sherbrooke, lors de la Semaine du français et de la francophonie.


Son poème inédit DACIA est traduit en Roumanie et en Bessarabie. Il paraît dans le numéro 40 de la revue DACIA LITERARÂ en janvier 2001.


Maison Hamel-Bruneau, Sainte-Foy
Exposition de groupe du 22 septembre au 17 décembre 2000.


Novembre 2000 : Premier prix pour son poème Lavandière lors de la Biennale d'excellence 2000 des Métiers d'arts de l' Estrie sous le thème «Mots et Matières», objet-poème.


Galerie d'art de l'Université Bishop de Lennoxville : Exposition de groupe du 3 mai au 4 juin 2000. Six artistes sont sélectionnés et exposent leurs oeuvres récentes.


Le 17 avril 2000 : Il fait l'objet d'un reportage diffusé dans toute la francophonie sur TV5 dans le cadre de l'émission Taxi pour l'Amérique.


Le 24 mars 2000 : Il reçoit le Grand Prix International de poésie roumaine-canadienne Ronald-Gasparic décerné par le Musée de Littérature Roumaine de Iasi.


Le 21 mars 2000 : Il participe à la Journée Mondiale de la Poésie , organisée par l'UNESCO, à Bucarest en Roumanie. L'académie internationale Mihai-Éminescu profite de l'occasion et lui décerne un diplôme de reconnaissance pour sa contribution à l'art et à l'éducation.

Musée des Beaux-Arts de Sherbrooke : Participe à l'encan d'oeuvres d'art par le don d'une oeuvre inédite lors de la soirée bénéfice Soirée des Beaux-Arts Bell , février 2000.

En novembre 1999 : La prestigieuse Bibliothèque publique d'information du Centre Georges-Pompidou à Paris, de renommée universelle, a fait l'acquisition de ses oeuvres poétiques en raison de son authenticité et de sa portée internationale.

Ateliers de lecture et d'écriture avec des groupes d'étudiants allemands au Centre de Ressources de Langues, UFR de Sciences Physiques de Strasbourg (France) en novembre 1999.

Montréal, août 1999 : Finaliste au concours «Vitrine sur la poésie».

Depuis août 1998 : Implantation permanente de 2 poèmes  Mélancolline et Élisabeth sur plexiglas dans les Sentiers poétiques de Saint-Venant-de-Paquette (Cantons-de-l’Est).

Mais l'hommage le plus gratifiant qu'il a reçu demeure selon lui le certificat honorifique que la municipalité d'East Angus lui a décerné en 1987.

En 1977 il devient membre fondateur de l'Association des auteures et auteurs des Cantons-de-l'Est.

À l'été 1973 il coordonne un projet socioculturel Animation Jeunesse qui s'adresse aux jeunes de 5 à 20 ans d'East Angus. Parallèlement à ce projet, il ébauche la concrétisation d'un rêve : doter sa ville natale (industrielle et sportive) d'un Centre culturel permanent.

Sans doute trouve-t-il dans ces marques d'appréciation la détermination nécessaire à poursuivre dans la voie qu'il s'est tracée.